Chez Dame Chlodyne

Blog d'une passionnée d'enluminure médiévale et de calligraphie latine.

9/28/2009

Les Récipients de Cuivre Médiévaux

Tels que nous les livrent les Réceptaires

Vous savez, les réceptaires ce sont ces livres de recettes ou traités techniques qui fournissent bon nombre renseignements sur la cuisine, la médecine ou bien encore la peinture.

Voici ce que j'ai relevé dans le manuscrit de Montpellier et dans le tome I de Mrs Merriefield :

  • ampoule de cuivre pure et très pure (parfois bouchée, donc munie d'un couvercle) : ampullam de puro cupro
  • cornet de cuivre : in cornu cupri vel argenti vel in coquela
  • pot de cuivre (muni d'un couvercle) : in vase cupreo cohoperculato
  • mortier de cuivre : uno mortario de cupro
D'après des fouilles récentes, il a pu être établi que le cuivre d'un atelier de bronzier se composait des mêmes teneurs en arsenic, antimoine, argent et nickel dans tous les types d’objet.
 N. Thomas, « Paris 75003 – Hôtel de Mongelas – Un atelier métallurgique du XIVe siècle : artisan ou industriel ?" ", in Actes des journées archéologiques d'Ile de France, 29 nov. 2003, Saint-Denis, 2006 p.3-11.

Libellés : , ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil